Sentier Cathare – De Padern à Cubières sur Cinoble

Sentier Cathare – De Padern à Cubières sur Cinoble (29km/1400mD+/1200mD-)

Le petit mot écrit le lendemain de cette étape :

« J’en suis rendu à me demander si je n’aurais pas été piqué par une cousine audoise de la mouche Tsé-Tsé dont la piqûre n’aurait pas pour conséquence de plonger le sujet dans un sommeil profond mais au contraire de priver celui-ci de ce temps de repos réparateur. Dimanche, jour de grand départ, je m’étais réveillé avant le réveil. Jusque là, c’était tout à fait normal et à mettre sur le compte de l’excitation à l’idée d’enfin concrétiser ce vieux rêve. Mais comment expliquer que lundi à Durban je me sois réveillé à 3h51 et mardi à Padern à 2h30 à chaque fois alors que je m’étais couché peu après 21h complètement abattu par la journée de marche. Je comptais donc sur une bonne nuit de récup à Cubières. Trois bières et un bon repas semblaient vouloir m’y aider. Et bien, après m’être écroulé à 21h15, j’ouvrais grand les yeux à…23h37 !
Le reste de la nuit ne fut que tournages et retournages à la vaine recherche d’un bon sommeil.
A ce rythme là, ce soir je serai réveillé avant même m’être endormi ! »
(Note : les nuits suivantes je me suis réveillé à 0h30, 3h, 2h30,… A Comus, ma chambre était éclairée par une très belle pleine lune : la cause de ces insomnies ?)

Concernant l’étape du jour,  ce qui en ressort est vraiment l’impression de commencer le Sentier Cathare aujourd’hui avec de belles portions de sentiers et du dénivelé important. Grâce au matos donné par Estelle à Padern, mon ampoule est « sous contrôle » et me fera moins souffrir. Reste les douleurs occasionnées par les chaussures de rando sur les portions de pistes.

Après la courte bosse du départ pour passer au château de Padern, la première difficulté consiste à monter à hauteur du parking de Quéribus, atteint après quelques kilomètres de piste. Je m’engage ensuite dans la mythique portion de descente vers Cucugnan, dans les terres rouges. J’aurais la triste surprise de voir que la fin de cette descente a été récemment défigurée façon bulldozer pour une utilité qui m’échappe.

Je m’arrête à Cucugnan faire quelques courses à l’épicerie pour mon repas de midi. Je salue aussi Patrick du Gite Les Santolines dans sa boutique de souvenirs. Je lui achète un petit drapeau pour décorer mon sac à dos. Je ferai ma pause méridienne à l’ombre à la fontaine de Duilhac, profitant de cet oasis avant d’affronter la suite du parcours.

D’abord la remontée sèche vers le replat sous le château de Peyrepertuse, puis après une nouvelle portion de piste, une superbe partie en monotrace qui me rapproche du Pech d’Auroux, sommet de la journée. La montée est technique, parfois en bord de falaise, mais j’apprécie vraiment ce type de relief. Je suis finalement content de ne pas avoir céder à la petite voix qui me disait de plonger directement vers Cubières par la variante équestre afin d’écourter l’effort, et aussi, les douleurs.

J’arrive bien entamé au gite La Taverne à Cubières, mais l’accueil sympathique de sa gérante, ainsi que sa bonne cuisine, contribueront à ma récupération.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sentier Cathare – De Padern à Cubières sur Cinoble »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s