Troubadours, maquisards et sapins géants

Troubadours, maquisards et sapins géants

J’avais il y a quelques semaines imaginé un circuit d’une trentaine de kilomètres au départ de Puivert, dans le but de m’en servir pour des séances d’entraînements axées sur le long et pourquoi pas le faire partager un jour en organisant un petit Off.
http://connect.garmin.com:80/activity/embed/453189841
Mais le virtuel est une chose, et le terrain en est une autre. Car si je connaissais la première partie qui permet à partir de Puivert de monter le Saut de la Bourrique pour accéder au Maquis de Picaussel, la suite serait une découverte totale. J’avais en effet prévu de faire une longue boucle vers Nébias, en y incluant un passage auprès des sapins géants.

Ce samedi, c’est donc en compagnie de Michel, José et Thierry que nous nous élançons du parking du chateau de Puivert, autrefois lieu de joutes musicales, du temps des troubadours.


Troubadours, maquisards et sapins géants (2)

Après 5 kms de plat pour se chauffer, on aborde la montée du sentier historique qui va nous permettre de nous hisser sur la plateau de Sault via le Saut de la Bourrique.


En haut, nous cheminons dans la neige fraîche et faisons un crochet par le PC du Maquis de Picaussel, lieu de mémoire dans lequel le visiteur est saisi  d’admiration pour ces jeunes gens qui ont donné leur vie à une époque sombre de notre histoire .



Le sentier plongeant directement vers L’Escale étant fermé, c’est par le Col du Chandelier que nous redescendons. Une fois tout en bas, nous attaquons sans répit la rude montée en lacets vers La Malayrède où nous retrouvons la neige.


Troubadours, maquisards et sapins géants (35)

Une fois sur le plateau, le cheminement est enchanteur au milieu de la forêt, en passant par les sapins géants.

Troubadours, maquisards et sapins géants (38)

La suite, comme prévu, est moins intéressante pour les yeux mais ce chemin de retour vers Puivert qui n’en finit pas sert à forger le mental ( et les jambes) pour les fins de course qui sont aussi souvent interminables ! A noter toutefois une très sympathique partie dans le Labyrinthe Vert de Nébias.

Troubadours, maquisards et sapins géants (45)

Troubadours, maquisards et sapins géants (51)

Au final, je suis très satisfait de mon tracé. Le terrain est varié, les difficultés concentrées en deux grosses montées techniques, les points d’intérêt bien répartis sur le parcours.

Ce samedi nous avons en plus eu droit à une météo au top, avec ces nuages qui se sont évanouis au moment même où nous démarrions notre sortie, pour laisser apparaître les hauts recouverts de neige. Je me suis souvent répété pendant les 5h30 qu’a duré la sortie que c’était pour vivre ces moments que je courais.

De même, j’ai plusieurs fois pensé à Romain, qui nous avait prédit la neige et qui n’a pas pu se joindre à nous, étant au travail. Ne reste plus qu’à remettre çà un dimanche, non ?

La totalité de mes photos du jour dans la galerie ci dessous :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Troubadours, maquisards et sapins géants »

  1. Et oui c’est pour ce genre de sortie que j’apprécie autant cette activité. Un beau parcours, le plaisir de partager cela à plusieurs. C’est si simple que ça le bonheur?
    A très bientôt pour de nouveaux bons moments

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s